Actualité

« La caisse d’avance, c’est quand on a essayé toutes les autres solutions »

Partenariats
-
30/11/2020
Un article de SOLIFAP, partenaire financier de SOLIHA Pays de la Loire pour le financement de caisses d'avances à destination des propriétaires très modestes qui réalisent des travaux importants : sécurité, mise aux normes, sorties d'insalubrité.

Solifap finance en Pays de la Loire 2 caisses d’avance destinées à financer des travaux de rénovation et d’adaptation des logements pour des particuliers, particulièrement dans l’ouest de la France.

La caisse d’avance de SOLIHA Vendée mise en place depuis 2017 par l’intermédiaire de deux prêts de 150 000€ sur des durées de 5 ans et 3 ans
La caisse d’avance de SOLIHA Sarthe-Maine-et-Loire mise en place depuis septembre 2020 par l’intermédiaire d’un prêt de 208 000€ sur une durée de 3 ans.

Les caisses d'avances apportent une garantie auprès des entreprises pour palier la complexité des démarches administratives, le paiement des travaux en cours de chantier, et les délais de versement des aides financières.

Elle fonctionne selon un principe simple : l’association se substitue au propriétaire, les artisans lui envoient la facture et SOLIHA paie directement. En parallèle, l'association reçoit directement les subventions en fonction de l’avancée du chantier. Elle joue un rôle d’intermédiaire qui a, à la fois la compétence pour accompagner les personnes dans leur projet, mais aussi les capacités d’intervenir financièrement pour faciliter la bonne réalisation de la rénovation. « Et pour les artisans, l’intérêt c’est de toucher toute la somme au bon moment. Les artisans savent que dans ces projets subventionnés les versements arrivent tard. La caisse d’avance vient redonner de l’intérêt sur ce type de chantier. » Créée il y 3 ans en Vendée, cette caisse permet d’aider 50 familles par an. Autant de projets qui auraient été bloqués sans cet outil.

« Il y a beaucoup, dans les territoires ruraux de gens qui ont une petite retraite, rappelle Mickael Ezanic directeur de SOLIHA 49-72. Ils vont pouvoir utiliser l’ANAH, solliciter des caisses de retraite, Action Logement mais malgré les financements, il y a des propriétaires qui n’ont pas la capacité financière d’avancer les travaux. Les projets peuvent être de 35 ou 40 000 €de travaux. On peut même se retrouver à 70 000€ de travaux dans des maisons où il n’y a pas de salle de bain, où le sol est en terre battue. En plus de l’avance des travaux, ils peuvent avoir 25, 30 % à financer sur leurs fonds propres. Il y a des possibilités de faire un prêt relais, un emprunt. Il y a des organismes bancaires spécialisés, mais ça ne marche pas forcément. A cause de ça, il y a des projets bloqués. » Avec sa nouvelle caisse d’avance, il vise une vingtaine de ménages accompagnés par an.

Pour en savoir plus : https://solifap.medium.com/la-caisse-davance-c-est-quand-on-a-essay%C3%A9-toutes-les-autres-solutions-92c249cfb28e

Nos autres actualités